• Une réorganisation tactique ou stratégique?

    coeur de cité.jpgDans le bulletin de l’Hôtel de Ville, réservé aux agents municipaux et joint aux fiches de paye il est largement question de la réorganisation des services techniques.

    A moins de 300 jours des élections municipales quelle est la signification de cette réorganisation ?

    Une question préalable : pourquoi cette réorganisation maintenant alors que Madame le Maire n’a jamais cessé de répéter depuis son arrivée aux affaires en 2008 que l’organigramme était l’outil stratégique de son action politique.

    De ce fait et dés 2009 l’organigramme de la ville était revu de fond en comble. Était affirmé alors le caractère hautement stratégique de la nouvelle organisation.  

    Madame le Maire confondrait-elle stratégie et tactique ? La stratégie implique une vision sur le long terme et un sens affirmé de l’anticipation.

    Madame le maire aurait-elle été frappée de cécité dès le début de son mandat ?  Les faits sont là. Son regard porté sur l’administration  dés 2008-2009 a singulièrement manqué de clairvoyance. Affaire de compétences techniques voire d’intuition défaillante.

    Tout le laisse à penser puisqu’en page 12 du Bulletin de l'Hôtel de Ville il est dit « Madame le maire a fixé, fin 2012, plusieurs objectifs stratégiques à cette réflexion :… » Quel crédit accorder à une personne qui disait faire de la stratégie en 2009 et qui remet le couvert en 2013 en martelant stratégie, stratégie. La réponse est claire : aucun crédit.

    Madame le maire serait-elle pour autant une super tacticienne ? La tactique étant définie comme une action dans le court terme qui vise un objectif limité. Il s’agit là de se mettre en ordre de marche pour gagner la bataille des élections.

    L’organigramme proposé est typiquement une organisation en râteau. C’est à dire rudimentaire dans la forme comme dans le fond sans liaisons fonctionnelles ni de coopération. Le directeur général des services technique (DGST) est désormais épaulé de deux adjoints censés l’aider au quotidien. Cette assistance au DGST sera-t-elle de nature à optimiser le fonctionnement des services ? Il est permis sérieusement d’en douter. Il n’y a pas de réelle volonté de changement. Il suffit de tendre l’oreille en direction des services municipaux.

    Le pôle ressources opérationnelles de ce nouvel organigramme retient l’attention. Il est clair que c’est l’un des grands gagnants de la nouvelle organisation parce qu’il regroupera toutes les équipes du centre technique municipal. Mais, bizarrement le chef de service reste à désigner. Qui sera-t-il ? Organigramme inachevé ! Encore et toujours la marque de la précipitation et de l’incohérence.

    Enfin, en marge de la réorganisation des services techniques, il est question de la création « d’une nouvelle direction au sein des services : la DEP » Direction de l’évaluation, de la performance et du contrôle externe.

     Que de termes ronflants ! Mais la réalité est bien différente. De quoi s’agit ? Ou plutôt de qui s’agit-il ? Très simplement de l’ex responsable du service finances « placardisée ». On lui demande ni plus ni moins de piloter une direction éminemment « stratégique ». Une direction composée d’une personne, à savoir elle-même. C’est à la fois tragique et comique. Mais personne n’est sans doute pas dupe devant autant d’hypocrisie.

     Mais pour Laure Déroche tout va pour le mieux dans le meilleur des mondes.

    Alors que rien ne va en terre socialiste, Roanne passionnément est là pour vous le rappeler et vous mettre en garde contre les marchands de rêves. 


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :