• Susceptibilité… mal placée

    Susceptibilité… mal placée

    portekoi.jpgLe 18 mai Madame le Maire organisait une commission élargie à l’ensemble des élus du Conseil municipal pour présenter le plan de stationnement…

    Consigne avait été donnée de ne distribuer aucun document et il avait été expressément demandé aux élus de ne rien divulguer de cette réunion de travail.

    Monique Guillermin, élue du groupe Roanne Passionnément, s’est étonnée lors du conseil municipal du caractère quelque peu surprenant de cette méthode de travail.

    La réponse de Mme le Maire ne s’est pas faite attendre « si on critique je me garderai de faire des commissions élargies »

    Chacun appréciera la capacité d’ouverture, de dialogue et de débat… ainsi que la susceptibilité (mal placée) de Madame le Maire.


  • Commentaires

    1
    BILL
    Dimanche 10 Juillet 2011 à 18:00
    Ainsi donc ,notre Becassine reconnait ne pas supporter la controverse. Pour une fois elle est sincère ...
    2
    bill
    Lundi 11 Juillet 2011 à 09:43
    Madame le maire ne sait pas faire la différence entre une commission où l'on est sensé dialoguer pour arriver à une solution et une réunion à des fins de communication d'un projet ficelé ... IL faut appeler un chat un chat même si "ça le fait pas" au niveau démocratie dont on nous a rebattu les oreilles pendant la campagne minicipale .
    3
    Max
    Vendredi 15 Juillet 2011 à 18:56
    Finalement les enfants illégitimes de trotsky et staline ont été retrouvés, que c'est beau la démocratie populaire. Je propose une nouvelle devise " roanne ou la dictature pseudo dérochienne".. Finalement cela ne gène personne ! méme le maire r.devis à riorges qui critique trés vivement l'action de y Nicolin car il ne pourra faire "porte de riorges 2" à cause lui ne dit absolument RIEN sur sa "con soeur" l.déroche qui s'est opposée vivement aussi à ce projet
    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :