• Rythmes scolaires : Roanne Passionnément impose le débat en Conseil Municipal

    honteux_612x459   Incroyable !

       Alors que l’immense majorité des communes de France ont inscrit à l’ordre du jour de leur conseil municipal la réforme des rythmes scolaires, voilà que Laure Déroche et son équipe pensaient pouvoir s’affranchir de ce débat afin de prendre seules et en catimini leur décision (qui d’ailleurs est déjà prise !).

    Heureusement les élus de Roanne Passionnément ont réussi à mettre ce débat sur la table lors du conseil Municipal qui s’est tenu ce jeudi 14 février.

    Malgré l’avis négatif du conseil supérieur de l’Éducation, Vincent Peillon, Ministre de l’éducation nationale, a tout de même signé le décret imposant le retour à la semaine de 4,5 jours dans les écoles maternelles et primaires à la rentrée 2013 ou 2014. Ainsi, dans le cas général, il est proposé que les enfants finissent l’école vers 15H45 et qu’entre 15H45 et 16H30 ils soient remis entre les mains des collectivités qui auront à leur charge de leur proposer des activités (temps périscolaires), puis à partir de 16H30 s’en suivra le temps de l’étude pour les enfants qui ne pourront pas rentrer directement à leur domicile.

    Cette réforme impacte directement le budget des collectivités qui devront assumer financièrement (recrutement des intervenants, mise en place des activités, déplacements éventuels,..) les activités dispensées dans le cadre du temps périscolaire et qui devront également financer la mise en place des transports scolaires le mercredi matin.

    Cette réforme a également un coût social important puisqu’elle impacte directement le fonctionnement des familles mais également des associations, des centres de loisirs ou des centres sociaux qui accueillaient les enfants le mercredi matin.

    Enfin cette décision a un coût économique qu’il convient de prendre en compte puisque les assistantes maternelles qui travaillaient le mercredi matin n’auront plus d’enfant à garder et donc… plus de salaire correspondant à ce travail !

    Yves NICOLIN avait saisi par courrier Laure Déroche pour que ce sujet soit évoqué et débattu lors du prochain conseil municipal ; ce que Madame le Maire a refusé de faire. Mais, grâce à la pugnacité des élus de Roanne Passionnément le débat (enfin si l’on peut dire !!) a bien eu lieu.

    Madame le Maire a d’abord indiqué que cela faisait un an qu’elle travaillait sur ce sujet en prenant comme référence le discours de François Hollande du 9 février 2012 dans lequel il a fixé les orientations sur les rythmes scolaires. Rappelons simplement qu’en février 2012, François Hollande était en campagne électorale,  qu’il a été élu en mai 2012 et qu’il n’a disposé d’une majorité au parlement qu’en juin 2012… Il est pour le moins étonnant que Madame le Maire prenne pour argent comptant un discours électoraliste fait par un candidat en pleine campagne électorale !

    Ensuite, Madame le Maire a  indiqué qu’une concertation était en cours avec les directeurs d’écoles, les enseignants et les parents d’élèves. Selon elle « personne ne remet en cause le fonds de la réforme et les revendications qui se sont exprimées ne sont que statutaires » (les enseignants apprécieront !). Laure Déroche a également indiqué que le coût de cette réforme était estimé entre 200 000 et 300 000 euros pour la Ville de Roanne et son adjoint en charge de l’éducation a précisé qu’il restait un tas de questions en suspend.

    Enfin madame le Maire a conclu en déclarant : «  MA volonté….enfin la volonté du Conseil municipal, c’est de mettre en œuvre cette réforme en 2013 ».

    A partir de là plus aucune concertation ni négociation n’est possible, la décision est prise et le reste n’est qu’agitation médiatique et manipulation. En bon godillot, la majorité municipale applique scrupuleusement les consignes du PS .aussi, malgré l’avis du conseil supérieur de l’éducation qui s’est prononcé contre la réforme, malgré l’opposition de 80% des enseignants du Roannais et 70 à 90% des parents qui sont aussi contre !!!) Laure Déroche persiste à dire que tout le monde est Pour cette reforme !

    Nous allons encore assister à une parodie de concertation, menée en catimini. Une fois de plus la décision sera imposée d’en haut dans le seul but de faire plaisir à un gouvernement qui récompense les bons élèves à coups d’ONM !!!

    Le sujet est bien trop grave.

    L’avenir de nos enfants est en jeu et il est bien regrettable que la municipalité préfère inscrire à l’ordre du jour du conseil municipal « la gratuité des entrées du musée pour une nuit » plutôt que la réforme des rythmes scolaires.

    Cela en dit long sur ses choix, ses priorités et son incapacité à débattre de sujets de fonds dans un esprit ni dogmatique ni sectaire.


  • Commentaires

    1
    DRHM
    Lundi 18 Février 2013 à 15:42
    oui c'est vrai que cette réforme sur l'école va avoir une vrai un pacte comme les élèves aurons 4jours et demis pars semaine et que la plus pars des parents travail, donc ce que je lie dans l'article qu'il y a beaucoup de questions et d'argent en jeu c'est ce que j'ai lu mais ma question où va le gouvernement dans ce projet de loi, parce que a ce que je lie même les communes vont être obliger de mettre la main a la poche pour la demi journée du mercredi tous le monde vont être touché on va prendre nos bambins pour des vrai ouvrier il sorte du berceau et les voila en horaire d'ouvrier, es ce que le gouvernement serai pas devenus un peux fou de faire travaillé nos bambins comme ça
    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :