• Laure DEROCHE, devenue conseillère en gestion des entreprises et des collectivités et forte de sa solide expérience, a rappelé à Yves NICOLIN lors du dernier conseil municipal combien il était important de ne pas céder aux volontés des entreprises de s’installer sur le terrain de leur choix.

    Avec ces propos, on comprend mieux pourquoi de 2008 à 2014 aucune entreprise ne s’est installée sur la commune de Roanne, excepté une qui a choisi son terrain et le prix d’achat au détriment de l’intérêt général.

    Chez Osez Roanne ça ose tout et c’est à ça qu’on les reconnait.


    votre commentaire
  • Lors du conseil municipal, Laure DEROCHE est intervenue sur la cession d’une parcelle de terrain rue Jean Moulin à un porteur de projet qui souhaite, en partenariat avec Ophéor, y construire des résidences pour personnes âgées nouvelle génération et des logements.

    Après une belle leçon sur la transparence, elle a reproché à Yves NICOLIN de céder la parcelle sans lancer d’appel à projet.

    Cette remarque aurait pu être pertinente si ce terrain n’était pas disponible depuis plusieurs décennies, y compris sous le mandat de Madame DEROCHE. Interrogée par Yves NICOLIN sur la cession des terrains « rue du Moulin Paillasson et celui du boulevard Baron Marais » sans consulter, à des prix anormalement bas, Laure DEROCHE a été prise soudainement d’amnésie et ne se souvenait plus, ou ne voulait visiblement pas se souvenir, d’un passé pourtant pas si loin que ça !

    Chez Osez Roanne ça ose tout même l’amnésie, c’est à ça qu’on les reconnait.


    votre commentaire
  • A Roanne, nous étions habitués aux annonces puis au rétro pédalage des élus socialistes, mais avec les annonces de Jean Luc CHERVIN dans le Progrès de ce dimanche, tout laisse à croire que mensonges et trahisons sont des qualités indispensables pour être élu socialiste en France….

    Retour en image sur les déclarations du Maire de Riorges dans le magasine de sa commune, puis celles qu’il a tenues lors de la conférence de presse du Parti Socialiste dans laquelle il témoigne tout son amour pour la politique de François HOLLANDE :

     

     

     

    SI on reprend :

       -          Acte 1 : Quand Le Maire de Riorges écrit seul l’édito de son magasine, il n’exclut pas une hausse des impôts et des tarifs municipaux pour compenser la baisse des dotations de l’Etat.

    -          Acte 2 : Après un probable rappel à l’ordre, petite séance de rétro pédalage lors d’une conférence de presse en compagnie de ses amis : la hausse d’impôts, ce n’est plus envisageable, Yves NICOLIN et de nombreux élus socialistes font de la récupération politique, ils auraient dû prévoir des hausses d’impôts successives pour anticiper cela.

     

    D’après Jean Luc CHERVIN, à Riorges comme à Roanne, quand les socialistes sont au pouvoir les augmentations d’impôts c’est automatique, ceux qui ne le font pas sont des mauvais gestionnaires. Les élus socialistes qui se sont joints à l’action Nationale des Maires de France samedi dernier apprécieront !


    votre commentaire
  • Madame, Monsieur,

    Après les élections municipales de mars 2014, l'Etat a annoncé une réduction de 30% des dotations accordées aux communes et intercommunalités pour assurer leurs missions auprès des citoyens. Entre 2014 et 2020, cela se traduit par un manque à gagner de 20 millions d'euros pour notre Ville de Roanne et d'une somme similaire pour l’agglomération. C'est colossal !

    Quelle institution, même très bien gérée, pourrait survivre à une telle amputation ? La vie quotidienne de 66 millions de Français, largement liée aux actions de la commune, peut-elle être considérée comme une variable d'ajustement ? Si l'on en reste là, la décision de l'Etat entraînera de graves conséquences sur les investissements, les services publics locaux, les impôts locaux ...

    Logements, crèches, écoles, cantines, centres d'action sociale, transports, équipements sportifs et culturels, environnement, tri et collecte des déchets ... Vous ne pouvez être privés des services essentiels qui assurent votre cadre de vie et fondent le lien social, le vivre ensemble, si précieux et si fragile dans notre société.

    A l'instar des milliers de communes de France et d'autant d'élus issus de toutes les sensibilités politiques, regroupés au sein de l’Association des Maires de France et des présidents d'intercommunalités (AMF), je refuse que vous soyez privés des services essentiels qui font votre quotidien.

    C'est pour cela que je m'adresse directement à vous aujourd'hui. Ensemble, nous devons agir.

    Le 19 septembre 2015 une grande journée d'action nationale a été organisée pour dire NON à la baisse inédite et brutale des dotations imposée par le Gouvernement.

    Le 19 septembre l'ensemble des élus de France a fait cause commune!

    Pour être entendus, signez et faites signer« l’Appel du 19 septembre pour les communes de France », sur le site www.change.org .

    Vous trouverez par ailleurs des informations détaillées relatives à notre campagne de mobilisation sur les sites www.jaimemacommune.com et amf.asso.fr. Vous pouvez également nous suivre sur notre fil twitter #jai­memacommune.

    En espérant pouvoir compter sur vous pour cette mobilisation sans précédent partout en France, mon équipe et moi-même restons à votre disposition si vous souhaitez échanger sur ce sujet sur lequel je ne manquerai pas de revenir dans les prochaines semaines.

    Dans cette attente, je vous prie de bien vouloir croire, Madame, Monsieur, en l'assurance de mes meilleurs sentiments.

    Yves NICOLIN


    votre commentaire
  • Alors que Laure Déroche n’a jamais cessé de commenter publiquement (Conseil communautaire, presse, bulletin municipal, réseaux sociaux…)  la convocation en justice d’Yves NICOLIN,

    Alors que Laure Déroche n’a jamais eu de mots assez durs à l’égard d’Yves NICOLIN (« méthodes de voyous », « clientélisme », « omerta »…),

    Alors que Laure Déroche à placardé pendant des mois sur les vitrines du local du Parti Socialiste les titres accrocheurs de la presse mettant en cause Yves NICOLIN,

    Alors que Laure Déroche s’est rendue personnellement au procès le 6 mai dernier  pour soi-disant « informer les Roannais »,

    Alors que Laure Déroche n’a pas hésité à sortir de la salle d’audience pour se faire interviewer à la radio,

    Alors que Laure Déroche a définitivement quitté le tribunal après les réquisitions du procureur sans même attendre les arguments de la défense,

    Alors que Laure Déroche avait pratiquement condamné Yves NICOLIN avant qu’il ne soit jugé,

    Voilà qu’aujourd’hui, alors que le juge a rendu son verdict qui blanchit et innocente Yves NICOLIN,  la même Laure Déroche (qui n’hésite pas à commenter et à interpréter à sa manière les décisions de justice)  reproche à Yves NICOLIN de mélanger sa vie personnelle et sa vie publique.

    Pour Madame Déroche cette affaire relève de la vie privée  d’Yves NICOLIN et non de sa vie publique et il n’a donc pas à communiquer tant à la Mairie qu’à l’Agglomération sur sa relaxe !

    Pour Madame Déroche le lynchage relève de la vie publique mais la relaxe de la vie privée….

    Madame Déroche ne changez rien vous êtes magique !

    Chez Osez Roanne on ose tout et c’est à ça qu’on les reconnaît !


    votre commentaire