• Qui va payer ?

    GdVDepuis quelques jours, un immense panneau de chantier installé en bordure de la rue Benoit Raclet annonce la réalisation prochaine de 8 logements adaptés réservés aux gens du voyage sédentarisés sur l’aire de Montretout, en bordure du Canal depuis plusieurs décennies.

    Le terrain choisi par Laure Déroche pour reloger les gens du voyage est l’ancienne décharge de Roanne… qui risque fort d’être pollué. Il y a maintenant plus de 5 mois, Madame le Maire s’était engagée à transmettre aux élus de Roanne Passionnément l’étude de sol du terrain pressenti. Mais Madame Déroche ayant une conception très particulière de l’éthique, de la transparence et du droit à l’information des élus, ce document n’a jamais été transmis ; comme beaucoup d’autres d’ailleurs.  Tout le monde connait désormais l’incapacité de Laure Déroche à tenir ses promesses !

    Le coût de l’opération de relogement des gens du voyage est estimé à 1,36 millions d’euros pour les 8 logements. Sur chaque parcelle de 340 à 440 m² sera construit un module constitué de sanitaires, d’une pièce de vie et d’un abri pour caravane qui sert de pièce de sommeil.

    La ville de Roanne s’est déjà engagée à hauteur de 273 000€ dans la réalisation de ce projet. Mais malgré l’apport d’autres partenaires (Région, Etat, Fondation,…) il manque encore plus de 260 000€ pour boucler le budget.

    Qui va payer ?

    Madame Déroche ayant annoncé sa volonté de réaliser coûte que coûte cette opération, quel qu’en soit le prix à payer,  il y a fort à parier que ce soit le contribuable Roannais qui vienne ajouter les 260 000€ manquant ce qui portera sa participation totale à  plus de 530 000€ !!!

    Quant au loyer qui sera payé par les familles, Madame Maestracci, adjointe en charge de l’urbanisme a eu lors du conseil municipal du mois d’octobre cette extraordinaire réponse : « il est prévu que les familles paient un loyer adapté au fait qu’elles n’ont jamais payé de loyer. C’est un loyer très bas tenant compte des ressources »

    Bref, à seulement quelques jours des échéances électorales, Madame Déroche engage la ville dans un projet particulièrement couteux et dont le plan de financement est loin d’être bouclé.

    Qui va payer les caprices de Laure Déroche ? Encore une fois les Roannais.


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :