• Quand Laure Déroche licencie…

    Quand Laure Déroche licencie…

    mhr.jpgNon seulement Laure Déroche se préoccupe peu de la création d’emplois dans sa Ville mais en plus elle supprime volontairement des emplois existants.

    Pourquoi la Mairie de Roanne qui a récemment adopté sans sourciller le rapport d’activité de la société Avenance chargée de préparer les repas de restauration collective a-t-elle subitement décidé de mettre fin au contrat ?

    La question reste entière et les arguments avancés par la Mairie de Roanne bien peu convaincants

    En effet, dans la délibération présentée au conseil Municipal le 13 février dernier Madame le Maire justifie la fin de contrat en écrivant : « la finalité de la restauration collective ne se réduit pas à son obejctif premier, vital de nourrir des convives, scolaires, étudiants et séniors. Les enjeux de la restauration collective vont bien au-delà. » Et pour se justifier Laure Déroche ne manque pas d’arguments.

    "Le premier enjeu porte sur la santé" écrit Madame le Maire. « Pour l’ensemble des convives, scolaires, étudiants et séniors il importe d’être, non seulement nourris, en quantité, mais aussi et surtout en qualité avec tous les apports vitaminés naturels adéquats et adaptés à leur âge. » Est-ce à dire que Avenance ne remplissait pas ces obligations ?

    "Le deuxième objectif tient au développement durable" poursuit Laure Déroche « En effet, le mode d’alimentation impacte directement et lourdement sur la planère : les ressources mondiales en eau, la pollution chimique des sols et des cours d’eau, les ressources en poissons… dépendent des type de culture, de la satisfaction non contrôlée de la demande, sans prise en compte de la préservation à long terme des richesses naturelles » Est-ce à dire que Avenance mettait en péril les ressources en eau et polluait les sols ?

    Le dernier enjeu conclut Madame le Maire « est relatif à l’économie sociale et solidaire ». « Il est évident que le Village planétaire écarte naturellement cet enjeu : la mondialisation des marchés, des circuits  alimentaires, la recherche du profit… sont incompatibles avec cette recherche de la primauté donnée aux hommes et au travail »

    Pour toutes ces raisons, Madame le Maire a fait le choix de rompre le contrat avec Avenance et de recruter un nouveau prestataire qui aura à sa charge l’élaboration des repas en respectant des conditions de sécurité alimentaire, de développement durable et d’économie social et solidaire.

    Au-delà de ce discours Madame le Maire se garde bien de dire quelles sont les réélles conséquence de la rupture de ce contrat :

    • Une suppression nette de 4 emplois puisque la Mairie de Roanne ne reprend pas à sa charge la fourniture de repas en dehors de la Ville de Roanne
    • Une perte de 60 000€/ an pour le Budget Municipal puisque la Société Avenance pouvait approvisionner des clients situés hors Roanne sous reserve de verser une redevance à la Commune.

    Pour développer l’économie sociale et solidaire Madame le Maire supprime des emplois à Roanne…. Comprenne qui pourra !


  • Commentaires

    1
    Un électeur
    Mercredi 22 Février 2012 à 18:31
    Enfin nos enfin on une chez d'avoir des repas de qualité au lieu des produits industriels de mauvaise qualité servis par alliance. Lisez les menus de cantine servis par cette société. C'est honteux de servir de tels produits dans un région de production comme la notre. 
    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :