• On nous prend pour des . . .

    salengroVoir taille réelle

    Il y a quelques jours nous vous informions de la réouverture prochaine de la rue Roger Salengro.

    Les « rustines de goudron » sont une nouvelle fois de sortie et le chantier de remise en circulation de cette voie centrale du centre ville a commencé aujourd’hui.

    Et, si nous saluons cette sage (mais tardive) décision de l’équipe municipale nous ne pouvons que regretter de ne pas avoir été entendus lors de la mise en place du nouveau plan de circulation en milieu d’année dernière.

    Les élus de Roanne Passionnément avaient dénoncé publiquement cette décision en attirant l’attention de Madame le Maire et de ses élus sur ses conséquences néfastes pour le commerceainsi que sur les difficultés rencontrées par les bus et les automobilistes.  

    Campée sur des positions dogmatiques, Laure Déroche avait tenté de démontrer que son choix était le bon, que le commerce ne serait pas impacté et qu’il était nécessaire de supprimer le trafic de transit.

    Il y a encore quelques semaines Madame Riamon se réjouissait du nouveau plan de circulation en indiquant que le trafic automobile avait été divisé par 2 dans le centre ancien… et pour cause !

    Malgré le fait que tout aille bien dans le meilleur des mondes, à en croire les élus de l’équipe de Laure Déroche, on assiste soudainement à un virage à 90° dans la politique municipale. C'est le signe d’un échec patent !

    Pourquoi ce changement ?

    Comme vous pourrez le lire sur le document ci-dessous Madame le Maire met en avant une évaluation du plan de circulation. Il n’en est rien ! jamais nous n’avons entendu parler de cette évaluation et encore moins de la concertation dont elle ose encore se prévaloir malgré ses retentissants échecs dans ce domaine… La décision de rouvrir la rue Roger Salengro aurait d’ailleurs été imposée par un de ses adjoints… pour des raisons purement électorales.

    Il serait intéressant de savoir :

    -          - Combien a coûté l’étude qui a préconisé la fermeture de la rue Roger Salengro

    -          - Combien ont coûté les travaux réalisés pour fermer la rue Roger Salengro

    -          - Combien a coûté l’évaluation (si tenté qu’elle ait été réalisée….) du plan  de circulation

    -          - Combien ont coûté les travaux nécessaires à la réouverture de la rue Roger Salengro

    Mais ça, comme beaucoup d’autres choses demandées à Madame le Maire, nous ne le saurons jamais !

    En outre, alors que Monsieur Paput, adjoint en charge du commerce, nous expliquait il y a seulement quelques jours que les commerçants n’avaient pas été impactésni par l’opération Cœur de Cité, ni par les plans de stationnement et de circulation, il est pour le moins étonnant de voir la batterie de mesures mises en place, à juste titre compte tenu du contexte, pour soutenir le commerce de centre ville.

    Définitivement on nous prend pour des . . .

     


  • Commentaires

    1
    Pafou
    Jeudi 7 Mars 2013 à 01:07
    Un revirement qui va encore coûter plusieurs centaines de milliers d'euros aux habitants de Roanne... au prix du goudron la facture grimpe vite !On voudrait en rire, mais non, car c'est avec nos impôts que l'équipe en place s'amuse.
    A ce rythme, au PS à Solférino,  Roanne va bientôt entrer dans le petit club des villes " à très hauts risques"... c'est finalement rassurant pour 2014.
    Rappelons qu'en 2012, les électeurs des seuls bureaux de la ville avaient été clairs envers l'équipe en place "On ne veut plus de vous à la tête de la Ville... la plaisanterie a assez duré !".
    2
    Lili
    Jeudi 7 Mars 2013 à 09:42
    Trés bel article du mag l'express les description de Déroche, sa "politique" sont parfait pour le député les qualités et les défauts sont bien mis en avant ce qui nous conforte en tant que citoyens....Reste à savoir quel projet et avec qui on ne veut plus d'arriviste, de clientélisme
    3
    Un electeur
    Jeudi 7 Mars 2013 à 10:20
    M. Pafou, il y a eu des élections municipales en 2012 ? J\'ai raté ça. À moins que vous ne parliez des législatives qui ont reconduit l\'apparatchik Nicolin pour plus de 20 ans à vivre au frais de la république sans jamais se frotter à la vie de ceux qu\'il croit pouvoir gouverner.
    4
    Pafou
    Jeudi 7 Mars 2013 à 11:26
    Demandez aux salariés de B2S (ex-transcom), à ceux des entreprises de BTP qui ont construit le multiplexe, aux agents du centre pénitentiaire...  ce qu'ils pensent de "l'apparatchik" Nicolin  qui a créé des centaines d'emplois au profit des Roannais et des familles venues d'ailleurs.

    Vous vivez de quoi vous ?
    Il est bien normal que notre République rémunère ceux qui font que notre pays est encore une République...et une démocratie car les électeurs se sont clairement exprimés !

    En 2012 ils n'ont pas voulu de Laure Déroche comme député. Pour renverser la marche de l'histoire, il faudrait des mesures de bons sens.
    Or, soyez certains qu'avec tous ces atermoiements de dernière minute comme les modifications du plan de circulation à coup de 100.000 euros, les Roannais n'en voudront plus comme Maire.


    5
    RALBOL
    Jeudi 7 Mars 2013 à 12:28
    Il va falloir revoir le proverbe selon lequel " seuls les cons ne changent pas d'avis" nous avons maintenant la preuve que sous la pression il peut arriver aux cons de le faire....
    6
    HCL
    Jeudi 7 Mars 2013 à 18:00
    Plus qu'un virage à 90 degrés c'est un virage à 180... Pour ce qui est du transit, en ce qui concerne le mien tout va trés bien avec cette équipe de nuls ...( va t'elle porter plainte?)
    7
    drhm
    Jeudi 7 Mars 2013 à 18:32
    il me semblais bien que le neuf n allais pas durer que nos amis les rustines allais faire surface on n a la preuve sous nos yeux avec la photo c est vrais que le neuf dure pas et surtout que je l avais prédit
    8
    DENIS
    Jeudi 14 Mars 2013 à 12:21
    Triple A pour les dépenses pharaoniques de Laure DEROCHE aux frais des contribuables roannais.

    Après une avalanche de courriers à destination des anciens, des jeunes, des associations, des entreprises... courant février pour promouvoir sa candidature (avant le début de la campagne: 1 an) ce qui a un coût, maintenant notre maire arpente les quartiers alors qu'officiellement la campagne n'a pas démarré.
    Mélange des genres, de la fonction et des finances...

    Vivement le PRINTEMPS ROANNAIS
    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :