• Menaces, intimidation et déni de justice... la nouvelle méthode de Laure Déroche

    news.pngMadame le Maire se dit ouverte au dialogue, prône la concertation, la discussion et l’échange et n’hésite pas à affirmer haut et fort que la Démocratie Participative est sa marque de fabrique… La théorie semble séduisante mais désormais les roannais savent que la réalité est toute autre et nous avons démontré à de nombreuses reprises combien Madame le Maire ne supporte ni le débat, ni la contradiction ni même le simple fait d’avoir une idée différente de la sienne… et en cette fin de mandat, Laure Déroche n’hésite pas à brandir menaces et intimidation pour arriver à ses fins.

    C’est le Roannais qui a déposé un recours contre la Ville dans le cadre de la réalisation de 93 logements dans le quartier du Halage qui fait les frais de ce comportement particulièrement ignoble. Rappelons que dans cette affaire les élus de la majorité n’ont pas respecté la procédure juridique qu’ils ont eux même mis en place.

    Dès que Madame le Maire a eu connaissance de ce recours elle n’a pas hésité à menacer cet habitant du Faubourg Clermont en lui disant devant témoins que « cela allait lui couter très cher ».

    Depuis, les menaces se multiplient… d’où viennent-elles ? Personne ne peut l’affirmer avec certitude.

    Aujourd’hui Laure Déroche, qui fait de ce dossier une affaire personnelle, puisque l’auteur du recours était élu aux côtés d’Yves NICOLIN de 2001 à 2008, n’hésite pas à mettre ces menaces à exécution en demandant plus de 300 000€ à ce roannais ainsi que la saisie de ses biens…

    Du jamais vu !!!

    Autant dire que  Madame le Maire s’acharne sur ce couple de retraités en voulant les ruiner financièrement mais également ruiner leur santé.

    Laure Déroche aurait-elle la mémoire si courte au point d’oublier qu’elle avait elle-même déposé un recours contre l’équipe d’Yves NICOLIN lors de la réalisation du pôle de Loisirs ?

    Pourquoi tant de fébrilité dans ce dossier si Madame le Maire et si sûre de son bon droit ?

    Pourquoi proférer des menaces et des intimidations avant même que la justice ne se soit prononcée ? Peut-être qu’elle donnera raison à la Mairie de Roanne… peut-être pas !

    Jamais dans un conflit qui opposait un Roannais à la Municipalité n’aura pris autant d’ampleur. Jamais un Maire, quelle que soit sa tendance politique, n’aura agi avec autant de haine et de violence à l’encontre de l’un de ses administrés.

    La Mairie souhaite-t-elle faire un exemple pour prévenir tous les roannais du sort qui pourrait leur être réservé en cas de désaccord avec les élus en place ?
    Cela nous rappelle de sombres moments de l’histoire de notre pays.

    Le philosophe Alain disait « tout pouvoir sans contrôle rend fou »


  • Commentaires

    1
    roannaisencolere
    Samedi 31 Août 2013 à 21:40
    De toute façon, elle est socialiste alors en 2014 elle dégage
    2
    vénus
    Mardi 3 Septembre 2013 à 11:50
    Dans quelle démocratie ou plutôt sous quelle DICTATURE vivons nous à Roanne ? Que je sache, chaque citoyen français a le droit - et même le devoir - de saisir la justice de son pays lorsqu'il estime que la loi n'a pas été respectée ? Sans attendre que le tribunal fasse son travail en toute indépendance, on jette en pâture nominativement et avec quelle HAINE un couple de roannais pourtant très connu et apprécié pour son engagement bénévole et non POLITIQUE dans de nombreuses asociations humanitaires ou caritatives, qui sont loin d'être des "va t'en guerre", mais qui ont le malheur de voter à DROITE !!! Heureusement qu'ils ne résident pas en Corée du Nord, ils seraient déjà fusillés avec leur famille en place publique ! Quant à l'agitation du drapeau rouge du front national par mademoiselle Déroche, elle ferait mieux d'analyser ce qui se passe dans les pays à régime communiste ou d'extrême gauche avant d'appeler au rassemblement unitaire pour les élections municipales !! Je pense que le parti socialiste y gagnerait à choisir un candidat plus expérimenté dans le monde du travail et des RELATIONS HUMAINES, et qui ait plus de retenue et d'écoute, car lorsque l'on fait de la politique son métier on doit accepter l'adversité
    3
    vénus
    Mardi 3 Septembre 2013 à 11:50
    Dans quelle démocratie ou plutôt sous quelle DICTATURE vivons nous à Roanne ? Que je sache, chaque citoyen français a le droit - et même le devoir - de saisir la justice de son pays lorsqu'il estime que la loi n'a pas été respectée ? Sans attendre que le tribunal fasse son travail en toute indépendance, on jette en pâture nominativement et avec quelle HAINE un couple de roannais pourtant très connu et apprécié pour son engagement bénévole et non POLITIQUE dans de nombreuses asociations humanitaires ou caritatives, qui sont loin d'être des "va t'en guerre", mais qui ont le malheur de voter à DROITE !!! Heureusement qu'ils ne résident pas en Corée du Nord, ils seraient déjà fusillés avec leur famille en place publique ! Quant à l'agitation du drapeau rouge du front national par mademoiselle Déroche, elle ferait mieux d'analyser ce qui se passe dans les pays à régime communiste ou d'extrême gauche avant d'appeler au rassemblement unitaire pour les élections municipales !! Je pense que le parti socialiste y gagnerait à choisir un candidat plus expérimenté dans le monde du travail et des RELATIONS HUMAINES, et qui ait plus de retenue et d'écoute, car lorsque l'on fait de la politique son métier on doit accepter l'adversité
    4
    albe
    Dimanche 8 Septembre 2013 à 08:11
    Que pouvons nous faire pour aider ce couple? Ce n'est pas possible de laisser faire ce genre d'acharnement
    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :