• Mémoire courte

    Mémoire courte

     Le bulletin Municipal du mois de mars 2011 consacre un article aux élections cantonales des 20 et 27 mars prochains.

    Madame le Maire qui est également le Directeur de Publication du bulletin municipal a sans doute déjà oublié son passé de secrétaire des élus d’opposition au sein du Conseil Général de la Loire.

    En effet, l’article indique que « pour la première fois depuis la loi du 31 janvier 2007 tendant à promouvoir l’égal accès des femmes et des hommes aux mandats électoraux et fonctions électives, les candidats devront se présenter avec un suppléant du sexe opposé ».
    C’est faux, ce n’est pas la première fois que cette obligation doit être respectée puisque 19 des 40 conseillers généraux de la Loire élus en 2008 devaient déjà avoir un suppléant du sexe opposé.

    L’article précise également qu’une « Commission permanente composée du président des Vice Présidents et des Conseiller généraux élus par l’assemblée siège pour examiner les dossiers courants »
    C’est faux : au Conseil Général de la Loire la Commission Permanente est composée du président, des Vice Président et de L’ENSEMBLE des conseillers généraux du département.

    Comme d'habitude l'approximation des affirmations de Mme Déroche permet chaque jour de se faire une opinion sur sa personnalité !


  • Commentaires

    1
    Nicolas
    Vendredi 11 Mars 2011 à 13:19
    Ce qui m'énerve avec les quotas c'est qu'on passe à côté de personne de qualité.
    Il est préférable de prendre une femme, une personne immigrée, un handicapé plutôt qu'une personne compétente pour un poste au nom de l'égalité.

    Bientôt pour une course de 100m, il faudra autant de blancs que de noirs au nom de l'égalité alors que les noirs courent + vite.
    Au nom de l'égalité, il faudra bientôt autant d'accoucheurs femmes que d'accoucheurs homme !!!
    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :