• La gauche roannaise perd pied !

    vilon.jpgA l’approche des élections municipales, la gauche Roannaise, peut-être fébrile, perd pied.

    Ainsi, Pascal PONCET, Maire de Saint Just en Chevalet, s’est littéralement et publiquement offusqué qu’une liste plutôt de droite, puisse se présenter à la Mairie en mars 2014. Visiblement gêné par cette candidature, l’actuel Maire a déclaré dans la presse locale « Ça transforme notre commune en espace politique. Or, ce n’est pas le sujet dans les villages ruraux ».

    Doit-on en conclure que lorsqu’en juin 2012, Pascal Poncet s’était présenté aux élections législatives comme suppléant de Laure Déroche pour le compte du PS cela ne transformait pas la commune en espace politique ? Faites ce que je dis mais pas ce que je fais !

    Il en est de même au Coteau, où une liste comportant plusieurs élus de la majorité actuelle est en train de s’organiser sans la présence de l’actuel Maire Jean-Paul Burdin qui se dit « trahi ». En quoi le fait de penser différemment et de vouloir mener une politique différente serait une trahison ?

    Ces 2 seuls exemples montrent combien la gauche roannais souffre peu la contradiction, combien elle est attachée à son pouvoir, combien son sectarisme et son dogmatisme l’enferment dans une idéologie bien éloignée des réalités du terrain et des attentes des citoyens.


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :