• François Hollande met nos collectivités en danger !

    CDM59CAF3FD3PCARV7A44CA0D8XJECAVK1KGMCAFZ9O6KCA37SEEGCA5MAZ92CA08E223CA6DXHF3CAH6VY65CAIFI5JOCAH0B3QMardi soir Yves NICOLIN réunissait les 83 conseillers communautaires pour leur faire partager la situation financière de Roannais Agglomération rendue dramatique par les décisions du Gouvernement intervenues après les élections de mars 2014.

    Tous les élus, à l’exception de Laure Déroche qui n’a cherché que la polémique, ont bien compris que la décision de l’Etat de supprimer 20 Millions d’euros de dotation à Roannais Agglomération était à l’origine des problèmes financiers de la Collectivité.

    Reprenons point par point.

    En 2012, François Hollande alors candidat à l’élection présidentielle prenait 60 engagements devant les français. Dans son engagement n°54 il déclarait : « Un pacte de confiance et de solidarité sera conclu entre l’État et les collectivités locales garantissant le niveau des dotations aÌ€ leur niveau actuel » (soit celui de 2012).

    Dès 2013 cet engagement est mis à mal une 1ère fois puisque le Gouvernement annonce une baisse de dotations aux collectivités de 1,5 Milliard.

    En 2013, lors de la campagne des élections municipales, tous les candidats ont construit un programme et pris des engagements en tenant compte des annonces faites par l’Etat. C’est le cas d’Yves NICOLIN, comme de Madame DEROCHE qui conduisait la liste Osez Roanne !

    Les élections municipales ont lieu les 23 et 30 mars 2014 !

    Le 31 mars 2014 le 1er Ministre Jean-Marc AYRAULT est limogé et remplacé Manuel VALLS.

    Le 16 avril 2014 soit 15 jours après les élections municipales au cours desquelles la gauche a subi une défaite historique à Roanne comme ailleurs, coup de tonnerre : le 1er Ministre annonce une baisse des dotations d’Etat apportées aux Collectivités de 11 milliards d’euros sur la période 2015-2017.  Rien que ça !

    Ajouté à la baisse de 2014 cela se traduit par un manque à gagner de 20 millions pour Roannais Agglomération entre 2014 et 2020 et de 20 millions d’euros supplémentaires pour la Ville de Roanne ! Tous les élus des communes et Intercommunalités de France, de droite comme de gauche, sont vent debout contre cette décision qui met en péril leur budget.

    Devant ce que l’on pourrait qualifier de mensonge d’Etat, tous ceux, de droite comme de gauche, qui ont remporté les élections municipales et intercommunales de 2014 ont de réelles difficultés pour réaliser le programme sur lequel ils ont été élus. Et si par malheur Madame Déroche avait été élue elle, et son équipe, auraient été confrontées au même problème.

    C’est cette situation particulièrement difficile qui a été présentée de manière claire, objective et par un cabinet indépendant aux 83 élus de Roannais Agglomération. Tous les élus, de droite comme de gauche,  à l’exception de Madame Déroche qui soit n’a pas compris le problème, soit fait preuve d’une démagogie sans nom (soit les 2) ont compris la problème auquel Roannais Agglomération est confronté.

    Lorsque Laure Déroche dit que des simulations présentant des hausses d’impôts de 15 à 20% ont été présentées c’est faux. Les simulations présentaient des hausses d’impôts de 6 à 15%.

    Lorsque Laure Déroche dit que ces hausse d’impôts servent à financer le projet de centre aqualudique c’est faux… puisqu’il a été clairement dit que même sans la réalisation du Centre aqualudique une hausse d’impôts de 8,5% était inévitable si aucune économie de fonctionnement n’était réalisée par ailleurs !

    Rappelons que dans son programme pour l’Agglomération Madame Déroche portait aussi la création d’une 3ème piscine dont le coût de réalisation avait été estimé par les services à près de 24 millions d’euros avec un déficit de de 3,4 millions d’euros par an pour les 3 centres nautiques. Le projets proté par l'actuel exécutif est estimé à 35 M€ si les 3 options sont retenues et le déficit des 3 centres nautiques estimé à 1,8M€ par an soit l'équivalent des 2 piscines (Nauticum et Lucien Burdin) existantes.

    En revanche ce que ne dit pas Laure Déroche c’est qu’elle a voté des 2 mains une hausse d’impôts de 70% à Roannais Agglomération en 2009 lorsqu’elle était vice-président de la collectivité alors même que les dotations d’Etat n’étaient pas en baisse !

    Chez Osez Roanne on ose tout et c’est à ça qu’on les reconnait.


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :