• Finalement les Roannais ne choisiront plus !

    Finalement les Roannais ne choisiront plus ! 
    Promesse non tenue ou mensonge ?

    Laure Déroche nous l’avait dit et reditpromis et re-promis… les roannais choisiront parmi 4 projets celui qu’ils souhaitent voir retenu par les élus pour l'aménagement du centre ville… on appelle ça la démocratie participative ! 

    Revirement de situation !
    Finalement les Roannais ne choisiront rien du tout puisqu’aucun vote ne sera organisé !

    Une simple exposition au cours de laquelle seront recueillies les éventuelles observations des roannais aura lieu entre le 3 et le 23 avril.
    Le projet retenu sera annoncé lors du conseil municipal du 3 mai…  
    Mais, comme les dossiers doivent être transmis aux élus du conseil municipal le 26 avril et qu’une commission doit au préalable se réunir pour les préparer, cela vous laisse imaginer toute l’attention qui sera portée aux remarques des Roannais !!!

     Une fois de plus tout est bouclé et ficelé et votre avis ne servira à rien ! 

    On nous avez promis un vote… il n’en sera rien ! c’est cela la vraie conception de la démocratie de Laure Déroche !  


  • Commentaires

    1
    TARTARIN
    Dimanche 14 Mars 2010 à 20:22
    AU TRAIN OU CA VA, ROANNE VA BIEN¨TOT ETRE UN GOULAG -
    2
    beal
    Lundi 15 Mars 2010 à 08:40
    Hé oui !!!!
    c'est normal !!!!!!!!
    Quand est ce que les Français comprendront - ils que la gauche ne fait que des promesses ?
    Nous marchons sur la tête, et ce n'est pas fini !!!!
    Il suffit de voir le résultat des élections de ce week-end !!!!!!
    Martine Aubris qui nous parle de notre belle France sociale !!!!!!!! Parlons en de cette France !!!!!
    Plus sociale que moi, il n'y a pas,!!!!
    Dans ma vie je n'ai fait qu'aider les plus défavorisés, et je le fait encore............mais de moins en moins ..........car plus le temps passe, plus je me rends compte que l'on sait bien me trouver quand on a besoin de moi .
    Dernièrement, à force de m'entendre dire, arrête, j'ai fait une pose pour faire un vrai bilan de mon comportement.
    Hé bien, il n'est pas beau mon résultat.
    Je n'ai été qu'une pompe à fric, parfois au détriment de ma vie perso.
    J'ai aidé des dizaines de foyers dans le désaroi, j'ai soutenu envers et contre tout des personnes en rupture totale, et maintenant j'en pleurerai de désillusion. Je ne regrette pas, ce qui est fait est fait, mais j'ai mal.
    Quand allons nous arrêter de donner gratuitement?
    Est ce normal qu'une famille de 9 personnes, dont 7 en age de travailler, aucun ne travaille ,et en plus ne paie pas le peu de loyer qu'il lui reste à payer, qui a 6 télés ,5 portables, un ordi, et jette des pains entiers de la veille dans la poubelle?
    Est ce normal qu'une famille de 4 personnes, en assistance total depuis 25 ans, avec 5 télés, 4 portables, 1 ordi, 1 voiture neuve(bien sur pas à son mon) des lunettes neuves tout les ans( pour moi je ne peux pas me le permettre), des soins gratuits, des dettes d'eau, qui n'achète que des vêtements de marques vive mieux que moi qui travaille dur pour m'en sortir, et qui paie de partout.?
    Ne pourrait on pas demander à ces gens là une obligation de service, au moins une fois par semaine, pour justifier cet argent qui leur est distribué gratuitement?
    Et croyez moi, des exemples comme ceux là, j'en ai à la pelle.
    L'assistanat gratuit a faussé complètement la mentalité des gens.
    Aider oui, mais pas gratuitement.
    Il faut un retour, depuis que j'ai mis des conditions à mon aide, c'est surprenant, mais leur comportement à beaucoup changé, je ne suis plus la gentille personne que l'on aimait tant, et qui était leur meilleure amie !!!!!!!!!!!!!!!! Bizard !!!!!!!!!
    Par contre je plains beaucoup les gens qui travaille, qui ont un tout petit budget, qui paie partout, et qui n'arrive pas à joindre les deux bouts, car ils sont à la limite et ils n'ont aucune aide.
    Mon métier me permet d'offrir du travail à toute personne qui veut travailler, d'avoir un bon salaire en fonction de son activité, eh bien, pour l'instant, cette fameuse catégorie de gens assistés ne veut pas adhérer, car elle a tellement peur de gagner de l'argent en travaillant ( on m'a rétorqué:c'est fatiguant) qu'elle préfère rester comme elle est, et continuer d'aller quémander des aide (au conseil général par exemple).
    Mais qui paie toutes ces aides?
    Je suis certaine que mon message va faire hurler dans certaines chaumières, mais avant de l'écrire je me suis beaucoup questionnée, et si j'ai décidé de le faire, c'est parceque, à 60 ans, en pleine activité, créatrice d'emplois, j'estime qu'il est temps de remettre la France au travail, et de respecter les gens qui travaillent.
    Le social avec un grand oui, mais pas le social gratuit.
    3
    H il
    Lundi 15 Mars 2010 à 16:04
    Les conseils de quartier ne sont en fait que des structures de communication et de noyautage mais aucunement des structures de concertation ,nous en avons ici la preuve pour ceux qui pourraient encore en douter et continuer de croire au pere noel socialiste....
    4
    SAVAPA
    Lundi 15 Mars 2010 à 17:41
    Médiocratie participative ou l'art d'enfummer l'électeur roannais.
    Les lendemains de fête vont être douloureux pour certains.
    Encore 4 ans à tenir
    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :