• Fausses affirmations : rétablir la vérité

    CDM59CAF3FD3PCARV7A44CA0D8XJECAVK1KGMCAFZ9O6KCA37SEEGCA5MAZ92CA08E223CA6DXHF3CAH6VY65CAIFI5JOCAH0B3QLors de sa conférence de presse de rentrée Laure Déroche a une encore trompé les Roannais en faisant de fausses déclarations. Yves Nicolin a souhaité, une nouvelle, fois rétablir la vérité.

    ·         En ce qui concerne les impôts :

    o    il est FAUX d'affirmer que j'ai baissé les impôts de 1,5% en 2002 comme le fait laure Déroche dans la presse locale de ce mardi. Une baisse de 3 % a été faite sur les premières années du mandat 2001-2008 puis le taux des impôts a été stabilisé. En 2001, je m’étais engagé à baisser les impôts je l’ai fait ! En 2008, Laure Déroche s’était engagée à ne pas les augmenter et elle ne l’a pas fait ! Une baisse de 3% est foncièrement différente d’une hausse de 5%...

    Concernant l’augmentation des bases des impôts à laquelle fait référence Laure Déroche ; cette augmentation de l’ordre de 1 à 2% est décidée chaque année par le Gouvernement quelle que soit sa tendance politique. Le rôle du parlement se limite à la ratification de cette décision.

    o    Pour ce qui est du Grand Roanne, il est exact qu’un impôt pour les ménages a été crée sous ma mandature. La situation de quasi dépôt de bilan laissée par le mandat 1995-2001 l'imposait. Je tiens à préciser que cela a été fait non seulement avec l’accord mais avec le soutien des socialistes (élus de Riorges, de Mably et du Côteau) qui ont voté la création de cet impôt. A l’agglomération, la situation trouvée en 2001 etait bien différente de celle laissée en 2008.

    o    Il est également à noter que dès leur arrivée en 2008 les socialistes ont voté une augmentation de 70% des impôts intercommunaux

    o    Enfin, pour ce qui est du Triple A dont la municipalité ne cesse de se vanter je souhaite vous rappeler la précaution affichée par le Cabinet Local Nova : « La Notation Financière LOCALNOVA ne constitue pas vis à vis des tiers une garantie de solvabilité de la collectivité. Elle ne représente pas une couverture en terme de risque de crédit. La Notation est un outil d’information sur le positionnement relatif de la situation financière et budgétaire de la collectivité en comparaison avec les collectivités de même profil. ».

    Un autre organisme indépendant (et non payé par la Mairie) a attribué une note de 11/20 à la gestion financière de Laure Déroche la considérant comme dépensière !

    ·         En ce qui concerne le montant des investissements

    o    Laure Déroche affiche un montant de 100M€ et pourtant mis à part le centre ville (Cœur de Cité) peu de roannais sont capables de citer les réalisations qui permettent d’atteindre ces 100 M€ de dépenses. Là encore Laure Déroche masque la réalité. Elle comptabilise sur son mandat des dépenses que j’avais engagées avant de quitter la Mairie et tourne à son avantage une réforme de la comptabilité publique et compte plusieurs fois les mêmes dépenses. En tant que Maire chacun se souvient qu’avec mon équipe nous avons réalisé le centre ancien, l’espace congrès, la prison, l’hôpital, le pôle de loisirs… et bien d’autres projets. Ma stratégie consistait à faire payer d’autres partenaires publics (Europe, Etat, région, Département) ou privés afin de ne pas faire supporter les investissements à la seule ville de Roanne. Laure Déroche se vante d’avoir dépensé 100M€, elle aurait pu faire plus en dépensant moins en associant d’autres partenaires !


  • Commentaires

    1
    DD
    Vendredi 13 Septembre 2013 à 21:14
    LA TAXE FONCIERE INTERCOMMUNALE A EGALEMENT FORTEMENT AUGMENTE EN 2013
    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :