• Combien ça coûte ?

    Pour organiser cette parodie de concertation, l’équipe Municipale a sorti les grands moyens : site internet spécialement conçu, spots radio, encarts dans la presse, rénovation et aménagement de la maison du Buisson Ardent,… bref tous les moyens sont bons pour séduire  les Roannais !

    Mais au fait, combien a coûté cette vaste opération de communication qui n’aura servi à rien ?

    C’est la question qu’a posée Yves Nicolin à Laure Déroche qui semble peu pressée de lui répondre.


    1 commentaire
  • Cœur de Cité : Pourquoi la concertation était-elle pipée ?

    Depuis plusieurs semaines nous dénoncions la fausse concertation relative au projet cœur de cité. En voici quelques preuves :

    - Le jury s’est réuni le 24 mars pour classer les projets : sur les 4 projets présentés seuls 3 ont été retenus par le jury puisque l’un des 4 était jugé « peu cohérent avec les intentions du projet voire en contradiction ». Autant dire que ce projet était éliminé d’office... mais quand même présenté aux Roannais!

    - Le Directeur Général des Services a rédigé une note de service (14 janvier) dans laquelle il écrit « à compter du Conseil Municipal du 29 mars, l’ensemble des délibérations et pièces annexes doivent être finalisées au plus tard à la date communiquée par le service du conseil municipal soit environ 30 jours avant la séance ». Le conseil chargé de retenir le projet cœur de cité a eu lieu le 3 mai ce qui veut dire que les dossiers ont été finalisés aux alentours du 3 avril… alors que la concertation finissait le 23 avril !

    - Il n’a jamais été demandé aux Roannais de classer les projets… d’ailleurs le rapport d’analyse des remarques émises pendant la concertation classe le projet n°2 comme étant celui préféré des Roannais alors que depuis le 24 mars Laure Déroche a choisi le n°1

    - Les projets n’étaient pas présentés dans leur intégralité : pas de coûts financiers, rien n’est dit sur le projet préféré de Madame le Maire qui prévoit l’uniformisation de toutes les vitrines et enseignes des commerçants des rues piétonnes et qui prévoit également de plonger ces dernières dans l’ombre durant la nuit !


    votre commentaire
  • Les Roannais avaient choisi un autre projet que celui retenu par Laure Déroche

    Le Rapport réalisé par la société chargée d’analyser les quelques 468 questionnaires remplis dans le cadre de la concertation sur le projet cœur de cité est sans ambigüité : les Roannais ont clairement affiché leur préférence pour le projet n°2 bien que Laure Déroche ait choisi le numéro 1.

    En effet, le projet n°2 est le projet qui a recueilli le plus d’avis, qui rassemble le plus d’avis positifs et le moins d’avis négatifs.

    Jugez vous-même ! nous reprenons ci dessous in extenso le rapport rédigé par la société PROCOM.

    "Projet 1 :
    60% des répondants se sont exprimés sur le sujet.
    Le projet est cité en priorité pour l’aménagement de la Place des Promenades, sa végétation, ses arbres, ses pelouses, le bassin. Les rues piétonnes sont également citées mais moins fréquemment (choix du revêtement de sol), verdure, bancs et pour l’unité de traitement du centre ville. La place du Marché beaucoup moins citée renvoie à des remarques parfois contradictoires. D’un point de vue poisitif, elle semble laisser la possibilité de continuer à être utilisée en parking ou pour des manifestation. D’un point de vue négatif, elle semble un peu vide, froide et manquer de végétation.

    La place des Promenades est appréciée pour sa végétalisation, ses pelouses, son bassin, son belvédère et le prolongement sur le jardin du musée. Les rues piétonnes sont également appréciées pour leur revêtement de sol (briques rouges), leurs bancs, leur verdure.

    Points négatifs :
    La place du marché apparaît un peu vide manquant de verdure, la suppression des places de parking est une source d’inquiétude.

    Projet 2 :

    61% des répondants se sont exprimés sur ce projet.
    C’est un projet cité en priorité pour la Place du Marché, sa présentation équilibrée d’une utilisation polyvalente, sa convivialité et un équilibre réussi entre végétal et minéral. Dans le visuel présenté de la place, elle est montrée un jour de marché, ce qui semble insister sur la conservation du marché. Ce visuel a été porteur, ses terrasses de cafés au premier plan insistent sur la convivialité et un caractère de lieu de détente. Il est apprécié sur la place la présence importantes d’arbres. L’absence de fontaine est regrettée.
    Les rues piétonnes sont conviviales mais elles manquent verdures et de bancs.
    La place des Promenades est retenue pour sa continuité avec le jardin du musée et ses aires de jeux pour les enfants. En revanche,il lui est reproché des plantations trop régulières.

    Points positifs :
    La place du Marché est conviviale, agréable par la mise en valeur des terrasses, elle est perçue comme un lieu de vie. Une forte adhésion au principe de maintien du marché se manifeste. L’intérêt d’une utilisation polyvalente de la place est également relevé.
    Les rues piétonnes sont perçues comme chaleureuses.
    La place des Promenades est perçue comme un espace très vert, très boisé. Le prolongement sur le jardin du musée est apprécié. Les aires de jeux, les tapis de jeux et de danse pour les enfants sont remarqués.

    Points négatifs
    Il est retenu la disparition des places de stationnement.
    Pour les rues piétonnes,il est constaté le manque de bancs et de verdure
    Pour la place des promenades les plantations d’arbres sont perçues comme trop régulières"


    2 commentaires
  • Coeur de Cité : leçon de mathématiques

    Lors du Conseil Municipal, Laure Déroche a affirmé que le projet n°1 était le moins cher et que dans le cadre de la bonne gestion des finances, cet argument était important dans le choix final.

    Connaissait-elle le dossier ?

    Manifestement pas puisque Antoine Gerdaoui, élu du Groupe Roanne Passionnément, lui a fait remarquer que le projet numéro 1, celui choisi par la municipalité, coutait prêt d’1 million d’euros de plus que le projet n°2 (celui préféré par les Roannais).

    Madame le Maire a catégoriquement réfuté à plusieurs reprises cette affirmation

    Calculs à l’appui, Antoine Gerdoui lui a clairement démontré que le projet 1 coutait 12 153 244€ et que le projet 2 coutait 11 203 949€ soit une différence de 949 300€ !

    Refusant toujours de se rendre à l’évidence Laure Déroche a lancé un cinglant «  le projet n°1 coûte moins cher car les services de la Ville ont estimé que le projet n°2 était sous estimé » (éclats de rires dans le public venu nombreux)

    Que ceux qui comme Laure Déroche estiment qu’un coût de 12 153 244€ est inférieur à un coût de 11 203 949€ nous expliquent !


    votre commentaire
  • Finalement les Roannais ne choisiront plus ! 
    Promesse non tenue ou mensonge ?

    Laure Déroche nous l’avait dit et reditpromis et re-promis… les roannais choisiront parmi 4 projets celui qu’ils souhaitent voir retenu par les élus pour l'aménagement du centre ville… on appelle ça la démocratie participative ! 

    Revirement de situation !
    Finalement les Roannais ne choisiront rien du tout puisqu’aucun vote ne sera organisé !

    Une simple exposition au cours de laquelle seront recueillies les éventuelles observations des roannais aura lieu entre le 3 et le 23 avril.
    Le projet retenu sera annoncé lors du conseil municipal du 3 mai…  
    Mais, comme les dossiers doivent être transmis aux élus du conseil municipal le 26 avril et qu’une commission doit au préalable se réunir pour les préparer, cela vous laisse imaginer toute l’attention qui sera portée aux remarques des Roannais !!!

     Une fois de plus tout est bouclé et ficelé et votre avis ne servira à rien ! 

    On nous avez promis un vote… il n’en sera rien ! c’est cela la vraie conception de la démocratie de Laure Déroche !  


    4 commentaires
  • 1 sur 2 !

    Quizz : A quel arbre de la Place des Promenades va s'enchainer l'adjointe de Laure Déroche Suzy Viboud ?

    Il faut dire qu'elle aura le choix !

    En effet, dans le cadre de la rénovation de la Place 1 arbre sur 2 va être abattu ! L’équipe de Laure Déroche est aujourd’hui à la recherche d’arguments pour expliquer cette coupe massive ! Arguments sans doutes difficiles à trouver puisque Suzy Viboud, adjointe à la culture avait promis de s’enchainer aux arbres qui devaient être coupés dans le quartier du Parc !

    A n’en pas douter les arguments de la vieillesse et de la maladie seront avancés !

    Pour l’instant nous n’avons aucune information sur le nombres d’arbres qui seront, éventuellement plantés !


    3 commentaires
  • Cœur de cité…. Ça commence à se savoir…

    Près de 25 commerçants du centre Ville se sont récemment invités en Mairie pour essayer d’en savoir un peu plus sur le projet Cœur de cité qui va très directement impacter notre quotidien.
    Les rumeurs entendues ici ou là et les indiscrétions données par quelques élus hostiles au projet mais faisant pourtant partie de l’Equipe de Laure Déroche se sont confirmées.

    • La rue Alsace Lorraine sera mise à 1 voie et limitée à 30km/h  (il faut s’attendre à ce que la rue Jean Jaurès subisse le même traitement)
    • Tous les stationnements seront supprimés. Seule une poche de stationnement sera conservée rue Alexandre Raffin à proximité de la Sécurité Sociale… soit à l’opposé des commerces ce serait une catastrophe pour l’activité commerciale.
    • Une esplanade sera créée entre la Place des Promenades et le jardin du musée, supprimant de fait la circulation (il ne sera plus possible de faire le tour de la place de Promenades, seuls les riverains seraient autorisés à circuler au pied des 2 gratte ciel). La rue Joseph Déchelette deviendra alors de fait une impasse ( nous ne sommes pas sûrs que les services de la sous Préfecture apprécient cet isolement)
    • 18 mois de travaux sont annoncés !

    Mais que chacun se rassure, Laure Déroche est formelle sur un point… ce sont les Roannais qui choisiront le projet qui sera réalisé...

    Les Roannais auront donc le choix entre 4 projets… chacun présentant une esplanade et ne laissant que très peu de place à l’automobile !

    On nous avait promis la démocratie participative, on nous sert aujourd’hui des décisions autoritaires dictées par un cabinet d’études qui ne connaît que le fonctionnement des grandes villes.

    Nous attendons avec impatience la suite du projet cœur de cité qui englobe tout le centre Ville !


    8 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique