• 2012 : Année de la lucidité ?

    2012 : Année de la lucidité ?

    14 juillet.jpgLe 27 juillet 2011, Yves Nicolin, violement et injustement mis en cause dans le bulletin municipal de la Ville de Roanne avait demandé à Madame le Maire un droit de réponse.

    Il aura fallu attendre le 4 janvier 2012 pour avoir la réponse, bien évidemment négative, de Laure Déroche. Mais, les arguments développés par Madame le Maire témoignent (enfin) d’un éclair de lucidité.

    En effet dans son courrier Laure Déroche écrit :

    « Je conçois que vous ayez pu vous sentir mis en cause par la teneur des propos qui ont été tenus, j’estime que ceux-ci restent de l’ordre de la « polémique politique » ordinaire et acceptables ». Laure Déroche reconnaît donc bien que les propos qu’elle a elle-même tenus relèvent de la polémique politique ! Quant à juger cette polémique ordinaire et acceptable cela appartient à Madame le Maire qui rappelons-le juge également acceptable de taguer sur les espaces publics de la Ville de  Roanne des insultes à l'encontre du Député.

    Plus loin Madame le Maire indique qu’elle a tenu ces propos dans une tribune qui « ne saurait être confondue ni avec l’éditorial du maire ni avec le reste des articles qui sont destinés à fournir aux roannais des informations neutres et objectives sur la vie locale et institutionnelle ». Laure Déroche reconnait donc que les propos qu’elle a tenus ne sont ni neutres ni objectifs !

    Cette lucidité n’aura été que passagère puisque bien qu’elle reconnaisse que les propos qu’elle a tenus relèvent de la polémique, qu’ils ne sont ni neutres ni objectifs, Madame le Maire, fidèle à sa réputation de couper court à tout débat, refuse d’accorder un droit de réponse à Yves Nicolin…

    Que c’est beau la démocratie vue du 3ème étage de la Mairie de Roanne…


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :